Communiqué du Comité de vigie du pont

0

À la suite de l’annonce par le ministère des Transports, le 3 juillet dernier, de travaux d’entretien sur le pont de l’île, un certain nombre de commerçants de l’île avaient exprimé des craintes quant aux conséquences sur la fréquentation de l’île par les touristes. Le Comité de vigie du pont s’est donc réuni mardi dernier le 20 juillet et a rencontré les responsables du dossier du pont au ministère des Transports pour examiner la situation. Voici le communiqué émis par le Comité de vigie suite à cette rencontre ainsi qu’un communiqué provenant du directeur de la Direction de la Capitale-Nationale du ministère des Transports du Québec, M. Jean-François Saulnier.

Les travaux sur le pont de l’île

Nécessités, compromis et mesures d’atténuation

(Île d’Orléans, le 22 juillet 2010) – Une rencontre de travail a réuni, mardi (le 20 juillet), les membres du comité de vigie et le directeur de la Direction de la Capitale-Nationale pour Transport Québec, M. Jean-François Saulnier, ainsi que Mme Louise Villeneuve, responsable des communications. Il y a notamment été question de la réalisation de travaux pendant les vacances de la construction et des répercussions sur les activités économiques des commerçants de l’île. Des pistes de solutions envisageables et réalisables à court terme ont aussi été discutées et retenues. La rencontre s’est déroulée dans un climat de confiance où la volonté et la bonne foi des membres ont été exprimées à maintes reprises. « Nous voulons nous assurer que tout sera mis en œuvre afin de minimiser les impacts de ces importants travaux dont nous reconnaissons aussi l’utilité », a affirmé le président du comité.

Nous vous rappelons que le comité de vigie s’est constitué afin de s’assurer que l’information véhiculée soit la même tant en amont qu’en aval et qu’elle soit diffusée sur une base régulière. Chacun des membres a réitéré sa détermination à collaborer de façon soutenue aux travaux et aux échanges du comité afin que nous trouvions, ensemble, les solutions les plus propices pour le déploiement d’un milieu de vie socio-économique vivant et prospère pour tous.

Après avoir pris connaissance des objectifs et des contraintes du ministère des Transports dans ce dossier et les avoir bien compris, le comité a obtenu que des panneaux afficheurs situés des deux côtés du pont annoncent un délai d’attente maximum de cinq minutes, puisque les analyses actuelles indiquent de courtes attentes ponctuelles d’une moyenne de deux minutes seulement. Il a également obtenu que le ministère étudie dans les prochains jours la possibilité de diffuser de l’information visant à contrer les effets négatifs que peuvent avoir les travaux sur la vie économique et sociale de l’île. Le ministère s’est également engagé, pour le futur, à informer promptement le comité de vigie des travaux inscrits à sa programmation, qu’il s’agisse de travaux récurrents d’entretien ou d’interventions spécifiques, dans des délais qui permettront au comité de se concerter sur les gestes à poser pour assurer le bon fonctionnement des activités quotidiennes des insulaires, des commerçants et de la clientèle touristique.

Finalement, pour mieux comprendre la complexité de ce dossier, le comité vous invite à prendre connaissance de la correspondance reçue de M. Saulnier, directeur de la Direction de la Capitale-Nationale pour Transport Québec (voir ci-dessous). En espérant que ces démarches pourront répondre à vos attentes, nous demeurons vigilants et attentifs à vos préoccupations.

Jean-Pierre Turcotte, président

Comité de vigie du pont

Constitué de :

M. Raymond Bernier, député de Montmorency

M. Steve Arbour, attaché politique

Mme Marie Langlois, présidente de la CCIO

Mme Annette Duchesne Robitaille, présidente du CLD de L’Île-d’Orléans

M. Christian Plourde, lieutenant, Sûreté du Québec de l’île d’Orléans

M. Daniel Pouliot, vice-président de l’UPA de l’Île d’Orléans

M. Jean-Pierre Turcotte, préfet de la MRC

Le secrétariat du comité de vigie est assumé par Mme Chantale Cormier, directrice générale de la MRC de L’Île-d’Orléans et du CLD de L’Île d’Orléans.

 

À l’attention des membres du Comité de vigie du pont de l’île d’Orléans

Québec, le 21 juillet 2010

M. Jean-Pierre Turcotte

Préfet de la MRC de L’Île-d’Orléans

 Mesdames, messieurs,

Nous tenons à vous communiquer les informations suivantes, en lien avec la rencontre à laquelle vous nous avez convoqués le 20 juillet dernier, dans le but de connaître les raisons qui ont motivé la décision du ministère des Transports à réaliser des travaux qui occasionnent une entrave sur le pont au cours de la présente période. Par la même occasion, nous apportons quelques précisions concernant le mode de communication actuel afin d’informer le comité de vigie des travaux planifiés à l’approche de la saison estivale ainsi que des mesures que nous mettons en œuvre pour maintenir l’accessibilité au pont.

  • L’inspection en cours est une inspection générale effectuée aux deux ans, la dernière s’étant déroulée en septembre et en octobre 2008. Elle consiste à inspecter les différentes composantes du pont à l’aide de cordages, de passerelles et d’une nacelle possédant une grande capacité d’articulation, un équipement unique qui dessert l’ensemble des régions de la province. Il s’agit d’une importante activité réalisée dans un but préventif visant à garantir la sécurité du pont.
  • Le choix de la période pour effectuer l’inspection s’explique ainsi :
  1. –    l’inspection ne pouvait être effectuée simultanément aux travaux de réfection qui se sont déroulés de    septembre 2009 à juin 2010;
  2. –    la nacelle doit être utilisée pendant trois semaines rapprochées;
  3. –    l’achalandage connu pendant la période des vacances de la construction démontre qu’il n’y a pas d’heures de pointe selon les données horaires que nous cumulons depuis une décennie;
  4. –    les opérations doivent être réalisées dans des conditions optimales, par conséquent, à la clarté du jour.

Nos observations passées démontrent que la fermeture d’une voie sur deux sur une distance de 100 mètres devraient occasionner une attente d’au plus cinq minutes pour les usagers empruntant le pont. C’est d’ailleurs ce que nous constatons depuis le début de l’inspection. Il est important aussi de confirmer que les caravaniers peuvent accéder sans peine au pont même pendant que l’entrave est en place.

De surcroît, le ministère s’engage à observer la situation de près, tant en visionnant les images captées par la caméra de gestion de la circulation située aux abords de l’autoroute qu’en bénéficiant des observations faites sur le terrain par l’équipe en place ainsi qu’avec la précieuse collaboration de la Sûreté du Québec de la MRC de L’Île-d’Orléans. Ainsi, des modifications seront rapidement apportées si cela s’avérait nécessaire.

Les messages diffusés par les panneaux à messages variables installés en périphérie du pont pourront être bonifiés.

Quant à la question soulevée visant la promotion de l’accès à l’île d’Orléans par le moyen de publicité, cet aspect sera étudié par le ministère au cours des prochains jours.

Puis, en ce qui concerne les interventions prévues à court terme, nous désirons rappeler que les travaux d’asphaltage débuteront au cours du prochain mois, pour trois semaines. Ils pourraient commencer dans la première semaine d’août 2010. Pour minimiser l’impact sur la circulation, les travaux seront exécutés de soir et de nuit, soit de 18 h à 6 h, en début de semaine, et de 21 h à 6 h, du jeudi au dimanche. À noter qu’il n’y aura pas de travaux le samedi ni les soirs de Grands Feux Loto-Québec, ni lors des congés fériés. Afin d’assurer la qualité du travail, l’application du pavage doit s’exécuter durant les nuits chaudes et sèches d’été.

Il est également important de considérer que les résultats de l’inspection générale pourraient amener le ministère à effectuer des travaux mineurs de réfection au cours des prochains mois. Si cela s’avérait nécessaire, nous vous en tiendrons informés dans les meilleurs délais.

En terminant, le ministère des Transports tient à rappeler qu’il a toujours fait de l’accessibilité à l’île d’Orléans une priorité en préconisant les travaux de nuit lorsque cela est possible, en imposant des restrictions d’entraves pendant les périodes de pointe, en appliquant de fortes pénalités dans les cas de non respect de ces restrictions et en incitant les entrepreneurs à réduire au maximum les périodes d’entraves.

Le ministère a à cœur que la population se sente en confiance d’accéder à l’île d’Orléans ; c’est pourquoi il consent tous les efforts nécessaires pour que les insulaires et les usagers soient rassurés. Aussi, le ministère poursuivra sa collaboration avec le comité de vigie dans le but de toujours minimiser les impacts sur les usagers du pont notre priorité étant de vous assurer un accès sécuritaire et fonctionnel à l’île.

Le directeur,

Jean-François Saulnier, ing.


Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez une réponse