Chevreuil des glaces

0

 

Mardi 25 janvier dernier. Il est 6h30. Quelle surprise en ce lever de journée. Un chevreuil est couché parmi un amoncellement de glaces à une centaine de pas de la rive, entre les rivières Maheux et Lafleur, à Saint-Jean. Est-il blessé, arrive t-il de la rive sud où s’est-il simplement aventuré sur la glace? Quoi qu’il en soit, à faveur de la marée haute qui commence à recouvrir les glaces, il se déplace vers la rive sans difficulté puis se recouche. Ce n’est que vers 14h, après la sieste quoi, qu’il décide de quitter son abri. Mais surprise, l’eau de la dernière marée avait gelé, ce qui lui cause certains problèmes d’équilibre et des écartèlements dangereux pour des blessures aux pattes, mais finalement, un bon saut sur les terrains des riverains et retour dans la neige. De terrain en terrain, il se rend jusqu’à la rivière Maheux où il disparait en cette fin de journée. Il nous aura ainsi joyeusement occupé pendant une dizaine d’heures environ.

                                                                           


Partager.

A propos de l'auteur

Pierre Shaienks

Retraité du monde de l’assurance et bénévole au Camp Saint-François de l’île d’Orléans durant plus de 20 ans, Pierre est impliqué au journal depuis de nombreuses années.

Laissez une réponse