Liens entre carences nutritionnelles et maladies de civilisation : mythe ou réalité

1

Conférence-atelier le vendredi 17 juin à 19 h 30 à la salle communautaire attenante à la bibliothèque La Ressource, Centre communautaire Raoul-Dandurand, à Sainte Pétronille. Conférencier invité : M. Dominique Mascolo, professeur associé, Division de kinésiologie, Département de Médecine sociale et préventive, Faculté de médecine, Université Laval. 

 L’amélioration des conditions liées aux maladies de civilisation et aux affections dégénératives (obésité, diabète, hypercholestérolémie, problèmes cardio-vasculaires, arthrose, …) sinon leur prévention et guérison, passe par un processus dans lequel la nutrition, conjuguée à un programme d’activités physiques personnalisées, peuvent jouer un rôle prépondérant.

M. Mascolo présentera les principales causes des maladies et des affections dégénératives et la dynamique de l’établissement des liens de causalité expliquant leur incidence ainsi que des statistiques de leur prévalence dans notre environnement. Il abordera également les impacts de l’évolution de la diète occidentale et les effets des différentes carences nutritionnelles journalières en micronutriments sur l’initiation et le développement de ces maladies seront précisés.

Basées sur ces observations et sur des exemples concrets d’interventions discutés dans la littérature scientifique, les caractéristiques de la nutrition optimale vers laquelle doivent tendre les personnes affectées de ces maladies seront précisées. En particulier, seront discutées les actions que peuvent entreprendre les personnes atteintes de fatigue chronique, à partir de leur style de vie, leur alimentation et leur nutrition afin d’améliorer leurs conditions de vie.

Qui est Dominique Mascolo ?

M. Dominique Mascolo est détenteur d’une maîtrise en en ingénierie de l’Université Laval et d’un doctorat en analyse de systèmes et en utilisation des ressources au Massachussetts Institute of Technology en Systems Analysis et au Sloan School of Administration en économique. Il a exercé ses activités professionnelles dans les milieux universitaires, industriels, financiers et gouvernementaux tant au Québec qu’à l’étranger. Il a également  travaillé à la direction exécutive, à la mise en place et contribué aux investissements de plusieurs entreprises de fabrication et de service, en plus d’avoir dirigé le développement et la mise en marché d’un nombre important de produits. Après sa retraite, il y a une dizaine d’années, il a été affligé de diverses affections dégénératives (athérosclérose, surcharge pondérale, pré-diabète, goutte, cholestérol élevé et arthrose) ce qui l’a amené à un questionnement sur les raisons d’un tel niveau d’incapacité et à un programme de reprise en main de sa santé ce qui lui a permis de présenter les résultats chiffrés de sa démarche à une équipe de chercheurs en obésité de l’Université Laval. Depuis bientôt une année et à leur invitation, M. Mascolo s’est intégré à cette équipe et poursuit ses travaux sur les relations entre les affections dégénératives et la nutrition et les activités physiques.


Partager.

A propos de l'auteur

Un commentaire

Laissez une réponse