Un au revoir chaleureux à Michel Drouin

1

Michel Drouin, prêtre, curé à l'île d'Orléans durant 14 ans.

Le 22 juillet 2011, à l’église de Saint-Pierre, en ce soir de canicule, pas moins de 450 paroissiens, ainsi que des confrères, des parents et amis sont venus serrer la main du curé Michel Drouin, à l’occasion de son départ de l’île d’Orléans. Après 14 années de présence parmi eux, il avait tissé des liens serrés et marquants que personne ne pouvait oublier. C’est avec joie mais aussi avec des pincements au cœur qu’on venait lui dire un au revoir où l’émotion se lisait sur les visages aux yeux parfois humides.

À son arrivée, une paroissienne disait : « On est là même si ça ne nous le dit pas de te voir partir ». D’autres lui glissaient leurs messages à l’oreille et c’est avec sérénité que leur curé les accueillait tous. Et voilà que la célébration eucharistique débutait solennellement au son des cloches au tintement des grands événements. Plus fortes que les paroles, elles retentissaient vivement et invitaient à entrer dans l’église pour la célébration eucharistique.

Demeurant pasteur dans l’âme, Michel ne s’est pas laissé distraire par la fête en son honneur ; il exhortait plutôt tous et chacun à demeurer des chercheurs du Christ Jésus, à avoir le goût de le rencontrer et de l’annoncer. Ont suivi les témoignages offerts par MM. Jacques Goulet, de Sainte-Famille, et Robert Filion, de Saint-François, qui ont mentionné ce que leur curé représentait pour les gens de l’île. On le dépeignait comme étant un être qui a su se faire proche de ses paroissiens et qui a renoncé à tout pour les accompagner. M. Filion a remercié spécialement celui qui, tenant le pain et le vin, avait été pour tous un témoin de l’Invisible. Touché par ces témoignages élogieux, Michel a répliqué : « C’est à moi de vous dire merci, c’est vous qui m’avez aidé à devenir le pasteur que je suis aujourd’hui. »

« 14 ans de ta vie, 14 ans dans nos vies, Michel, ta présence est gravée en nos cœurs, on te chante avec tendresse le merci de nos cœurs », chantait Mme Hélène Giguère, directrice de la chorale de Saint-François, accompagnée de 45 choristes de l’île. Ce fut impressionnant, cet hommage qui a précédé la rencontre fraternelle et qui a permis à chacun et chacune d’offrir à Michel ses bons souhaits pour sa nouvelle mission.


Partager.

A propos de l'auteur

Nicole Bédard

Un commentaire

  1. C’est à nous maintenant, de profiter de toi Michel, nous de la paroisse de Notre-Dame de Vanier et dans ce beau témoignage, j’ai remarqué que on parle souvent d’amour et de Tendresse et même toi à l’égard des gens de l’isle D’orléan, dans tes souhaÎts à ton départ de leurs souhaîtes Amour Paix & Tendresse ce que tu nous enseigne par la Parole du Christ et la volonté de Dieu sur nous tous, tes paroissiens amis et amies.

Laissez une réponse