L’exploration du gaz de schiste fait trembler la terre

0

Des forages en vue d'extraire du gaz de schiste sont la cause probable de tremblements de terre.

Nous le savions déjà, l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste a des conséquences sur l’environnement : fuites de méthane, puissant gaz à effet de serre, contamination des nappes d’eau souterraine, etc.

S’ajoutent maintenant à ces séquelles reconnues, les secousses sismiques. Selon un rapport d’experts européens publié en novembre dernier, les forages réalisés dans le nord de l’Angleterre (Lancashire) en vue d’y déceler du gaz sont très probablement à l’origine des tremblements de terre de magnitudes 2,3 et 1,5 (sur l’échelle de Richter) qui y ont été observés.

Rappelons que la technique employée pour extraire le gaz est celle de la  fracturation hydraulique qui consiste à fissurer la roche en y injectant sous très haute pression de grandes quantités d’eau additionnée de produits chimiques.

 

« Il est hautement probable que les opérations de fracturation ont provoqué les réactions sismiques constatées, en raison d’une combinaison de facteurs liés à la nature géologique du site et à la pression exercée par l’eau injectée », estiment ces experts européens.

Plus près de nous

Par ailleurs, l’état américain de l’Ohio vient de suspendre des projets de fracturation hydraulique à la suite d’une série de onze tremblements de terre dont le plus récent a atteint une magnitude de 4 (sur l’échelle de Richter). Pour le sismologue John Armbruster, de l’université de Columbia : « le lien ne fait pas de doute. » L’an dernier, l’Arkansas avait décrété un moratoire sur 1 550 km2 de son territoire suite à l’augmentation du nombre et de l’intensité des tremblements de terre. Coïncidence, le nombre de secousses a diminué depuis.

Le 30 juin 2011, la France a interdit l’usage de cette technique en raison des dégâts sur l’environnement qu’elle peut provoquer.

Vidéos disponibles :

http://youtu.be/oVDkxwSBFyk

http://www.wkbn.com/mediacenter/local.aspx?videoid=3148310


Partager.

A propos de l'auteur

Normand Gagnon

Laissez une réponse