Abonnez-vous à notre infolettre

Merci de votre abonnement

Something went wrong.

Visit Us On Facebook

La sûreté du Québec tient à souligner que c’est la semaine de prévention de la toxicomanie

0

La Sûreté du Québec souligne la 26e Semaine de prévention de la toxicomanie, qui se déroule du 17 au 24 novembre 2013. Pour l’occasion, les policiers se rendront dans les écoles pour y tenir différentes activités de prévention.Ces activités de prévention, qui prendront la forme de kiosques, de conférences ou d’ateliers, permettront aux policiers d’aborder les questions légales reliées aux différentes infractions en matière de stupéfiants.

Au secondaire, ce sont principalement les policiers du Programme d’intervention en milieu scolaire de la Sûreté du Québec qui effectueront ces activités. Le Programme d’intervention en milieu scolaire de la Sûreté du Québec vise à prévenir et à contrer la criminalité chez les jeunes en luttant contre les drogues, le taxage et la violence. Les policiers intervenants en milieu scolaire (PIMS) travaillent en étroite collaboration avec les intervenants du milieu scolaire et les partenaires externes et constituent des personnes-ressources en milieu scolaire, tant pour les jeunes que pour les autres intervenants.

Un bel exemple de ce partenariat est l’atelier « Mon indépendance, j’y tiens ! », qui sensibilise les élèves de secondaire 1 aux risques associés à la consommation d’alcool et de drogues. Cet atelier de la Maison Jean Lapointe est rendu disponible dans toutes les régions du Québec et ce, toute l’année, notamment grâce au partenariat entre le Programme d’intervention en milieu scolaire et l’organisme.

La Sûreté du Québec invite d’ailleurs le public à visionner sa dernière capsule vidéo sur le travail des PIMS de la Sûreté du Québec et des intervenants de la Maison Jean Lapointe dans les écoles. La capsule sera disponible au www.youtube.com/sureteduquebecvideo au cours de la semaine du 17 novembre.


Partager.

A propos de l'auteur

Pierre Shaienks

Retraité du monde de l’assurance et bénévole au Camp Saint-François de l’île d’Orléans durant plus de 20 ans, Pierre est impliqué au journal depuis de nombreuses années.

Laissez une réponse