L’Expo de jouets anciens se poursuit à Sainte-Pétronille

0

 

CRÉDIT PHOTO: NICOLE BÉDARD

CRÉDIT PHOTO: NICOLE BÉDARD

Vous voulez retrouver des souvenirs d’enfance, alors il est encore possible de vous rendre voir l’exposition de jouets anciens au Centre Raoul-Dandurand, de Sainte-Pétronille, ce mardi 7 janvier, de 19 h à 20 h 30 et dimanche le 12 janvier 2014, de 10 h à 12 h. Yves-André Beaulé vous y accueille avec des jouets de sa propre collection et ceux de trois autres collectionneurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est à voir cette vieille voiture en métal de marque Tri-Ang, modèle Centurion, fabriquée en Angleterre en 1956, identique à celle offerte au Prince Charles par la Reine Élisabeth II,  en 1954. Que dire de ce train électrique fabriqué aux États-Unis par les compagnies American Flyer ? Et la célèbre Barbie qui a vu le jour en 1955 et son ami Ken en l961, au côté de plusieurs autres jouets : camions en fer de la compagnie Corgi Toys d’Angleterre, machine à coudre, fer à repasser, accessoires de cow-boys. L’une des premières pistes de course remplaçant les trains électriques en 1965 fait partie de la collection avec les Lego Space de 1978, les Fisher Price et autres.

 

CRÉDIT PHOTO: NICOLE BÉDARD

CRÉDIT PHOTO: NICOLE BÉDARD

 

CRÉDIT PHOTO: NICOLE BÉDARD

CRÉDIT PHOTO: NICOLE BÉDARD

M. Beaule est sur place pour animer la démonstration. CRÉDIT PHOTO: NICOLE BÉDARD

M. Beaule est sur place pour animer la démonstration.
CRÉDIT PHOTO: NICOLE BÉDARD

Tous ces jouets des années 1945 à 1985 ont été rassemblés pour le plaisir des petits et grands en cette période du temps des Fêtes. Sur place, M. Beaulé partage sa passion pour les jouets anciens et en particulier pour les trains électriques et leur fonctionnement. C’est impressionnant de voir la fumée sortir de la locomotive en marche. À ne pas manquer pour un plaisir assuré.

Corsi toys

CRÉDIT PHOTO: NICOLE BÉDARD

CRÉDIT PHOTO: NICOLE BÉDARD


Partager.

A propos de l'auteur

Pierre Shaienks

Retraité du monde de l’assurance et bénévole au Camp Saint-François de l’île d’Orléans durant plus de 20 ans, Pierre est impliqué au journal depuis de nombreuses années.

Laissez une réponse