Abonnez-vous à notre infolettre

Merci de votre abonnement

Something went wrong.

Visit Us On Facebook

Sainte-Pétronille remercie ses bénévoles

1
De g. à dr.:  Willy Gosselin, Huguette Gosselin,  Violette Goulet et Yves-André Beaulé

De g. à dr.: Willy Gosselin, Huguette Gosselin, Violette Goulet et Yves-André Beaulé

Le samedi 6 décembre dernier, les bénévoles de la municipalité de Sainte-Pétronille étaient conviés à un 5 à 7 au centre Raoul-Dandurand. Lors de cette soirée, un hommage particulier fut rendu à Violette Goulet ainsi qu’à Huguette et Willy Gosselin.

D’entrée de jeu, Yves-André Beaulé, conseiller municipal de Sainte-Pétronille et organisateur de cette 2e édition de la fête des bénévoles, a souligné l’importance du bénévolat pour la communauté. «La contribution et l’engagement des bénévoles sont essentiels dans tous les domaines de notre société, afin que l’on soit en mesure d’offrir des services de grande qualité et de dynamiser le milieu.»

Le début des grands concerts

Même si, aujourd’hui, les concerts de Musique de chambre à Sainte-Pétronille font partie intégrante du paysage culturel de la municipalité, c’est à la fin des années 50 qu’il faut retourner pour retracer l’origine de ce type de concerts. C’est en effet à cette époque qu’un petit groupe décida de créer la Corporation des concerts sous les étoiles, précurseur indirect de Musique de chambre à Sainte-Pétronille. Mme Hugette et M Willy Gosselin firent partie des membres fondateurs de cette corporation. C’est donc pour cet apport des plus significatifs que la municipalité leur rendit hommage. «Le 1er de ces concerts sous les étoiles eut lieu le 12 juillet 1960. En présence du premier ministre de l’époque, Jean Lesage, quatre mille personnes s’étaient rassemblées pour un concert consacré à Félix Leclerc, sous les étoiles, dans la grange du Mont des roses. Je m’en souviens comme si c’était hier!», rappela M. Beaulé dans sa présentation du couple.

La naissance de la bibliothèque

Les gens ayant connu Mme Violette Goulet relativement récemment pourront être pardonnés de ne connaître de ses implications que les plus récentes. Même si ces dernières années elle fut, à titre de présidente, principalement associée à BLEU, le Regroupement des artistes et artisans d’art de l’île d’Orléans, ainsi qu’au journal Autour de l’île, l’éloge préparé par Yves-André Beaulé rappela ou fit découvrir la richesse de son parcours en tant que bénévole. Ainsi, plusieurs apprirent que la création de la bibliothèque municipale de Sainte-Pétronille était l’une de ces initiatives. C’est sur une touche toute personnelle que M. Beaulé termina sa présentation: «Il est tellement intéressant pour nous de travailler avec toi. Tu ne comptes pas ton temps. Tu y mets toute ton énergie et ton enthousiasme. Tu débordes de talents et d’idées et tu nous en fais profiter. Merci, Violette, pour tout ce que tu donnes à ta communauté.»

L’importance du bénévolat

«Depuis deux ans, la fête des bénévoles de la municipalité s’est donnée comme second objectif de rendre hommage à des bénévoles qui ont contribué remarquablement, et ce, souvent, dans l’anonymat et de façon tout à fait gratuite, à ce qu’est devenu notre village de Sainte-Pétronille aujourd’hui. Ce genre de bénévolat représente une contribution inestimable dans un milieu, dans une société. Parmi les bénévoles qui ont marqué notre village, nous comptons des précurseurs, des visionnaires des innovateurs et des initiateurs de projets, de mouvements et d’idées, des bâtisseurs qui ont façonné Sainte-Pétronille et contribué à son développement», évoquait M. Beaulé dans son discours.


Partager.

A propos de l'auteur

Sylvain Delisle

Concepteur et administrateur du site web depuis sa création, Sylvain est devenu rédacteur en chef en juillet 2014

Un commentaire

  1. Gaétane Chabot sur

    Bravo Violette pour ton immense bénévolat. Bravo également à M et Mme Gosselin. Vous avez été des précurseurs.
    Merci
    Gaétane Chabot:)

Laissez une réponse