Abonnez-vous à notre infolettre

Merci de votre abonnement

Something went wrong.

Visit Us On Facebook

Les salaires de vos élus

1

2219220078_ff43cfe5e4_o

L’arrivée de 2015 sonne la venue d’un nouveau budget pour chacune des municipalités de l’île d’Orléans. Parmi les nombreux postes budgétaires préparés par les conseils municipaux (infrastructures, loisirs, incendie, sécurité publique, opération, etc.), celui de la rémunération des élus a lui aussi fait objet d’une mise à jour.

Afin d’informer la population de l’île, votre journal a interrogé chacune des six administrations municipales afin de connaître quatre paramètres permettant, par la suite, d’établir des comparables et d’en tirer des conclusions. Ces paramètres sont: la rémunération annuelle du maire, la rémunération annuelle d’un conseiller, la population active de la municipalité ainsi que la richesse foncière municipale. Cette dernière représente le cumul de la valeur foncière de tous les immeubles d’une municipalité servant de paramètre de base à la taxation foncière. Rappelons aussi que chaque élu a droit à une allocation de dépenses correspondant à la moitié de son revenu annuel; ce montant est exclu des chiffres présentés ici.

Comparaison simple des masses salariales

Selon le tableau présenté ici, c’est dans la municipalité de Saint-Pierre que la masse salariale totale annuelle des élus est la plus élevée, soit 45 802$, alors que c’est dans la municipalité de Saint-François qu’elle est la moins élevée, soit 23 401$. Il serait toutefois inexact de baser la comparaison de la rémunération des élus uniquement sur la masse salariale de chaque municipalité; comme ces montants proviennent des revenus de taxation, ceux-ci sont directement déterminés par la richesse foncière et, indirectement, par la taille de sa population. C’est pourquoi nous avons élaboré des ratios indicateurs permettant de présenter des indices de comparaison intermunicipaux plus justes.

Ratio salaire du maire / salaire d’un conseiller

Selon le premier indicateur présenté, il est intéressant de constater que la rémunération d’un maire représente en moyenne près du triple de la rémunération d’un élu (conseiller) et que c’est à Sainte-Famille que l’écart entre ces deux postes est le plus marqué. En revanche, cet écart est le plus faible à Sainte-Pétronille et à Saint-Laurent avec un ratio de 2,5, tel que le graphique ci-joint l’illustre.

Ratio masse salariale / richesse foncière

En divisant la masse salariale totale des élus d’une municipalité par la richesse foncière de celle-ci, il est possible d’effectuer une analyse pertinente. Un ratio élevé signifie une corrélation plus forte entre la masse salariale et ladite richesse foncière. Selon cedit paramètre, on constate alors que la municipalité de Saint-Pierre possède la masse salariale la plus corrélée à sa richesse foncière. En contrepartie, c’est dans la municipalité de Saint-Jean que la masse salariale possède la plus faible corrélation en fonction de sa richesse foncière. En d’autres mots, pour une richesse foncière similaire à Saint-Pierre, la masse salariale de Saint-Jean y est significativement plus faible. Au passage, il est pertinent de noter que bien que la masse salariale de la municipalité de Saint-François soit la plus faible, celle-ci arrive tout de même au second rang en matière de corrélation de sa masse salariale à sa richesse foncière.

Ratio masse salariale per capita

Afin de considérer la population active de chaque municipalité dans cette analyse, il est intéressant de comparer la masse salariale des élus par habitant. Selon ce ratio, on constate qu’avec 44,40$/habitant, c’est dans la municipalité de Saint-François que la masse salariale est la plus élevée alors qu’avec 24,07$/habitant, c’est dans la municipalité de Saint-Laurent que ce coût est le plus faible. L’écart de près du simple au double entre ces deux ratios doit cependant être nuancé par le coût de base fixe de la masse salariale d’un cabinet municipal, et ce, nonobstant la taille de sa population.

Conclusions

Les ratios présentés ici demeurent des indicateurs comparatifs et la masse salariale d’un cabinet peut être influencée par plusieurs paramètres tels que l’envergure et le nombre de projets en cours, le taux de croissance, le nombre de commerces, le degré de vétusté des installations, les défis locaux, etc. Ces indicateurs sont donc à considérer avec retenue, mais indiquent tout de même la tendance générale prévalant à l’île.

tableau-1tableau-2

tableau-3
(photo: Flickr)


Partager.

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Excellente idée de fournir cette information en toute transparence et objectivité.

    Quand je regarde le temps passé par nos élus dans ma municipalité, j’ai toujours eu le sentiment que leur rémunération était bien au dessous des efforts et du temps donnés à la collectivité. En d’autres termes, c’est avant tout une vocation et un désir de donner de son temps pour sa collectivité…

    Cela m’a inspiré les interrogations suivantes :
    – La population a-t-elle une marge de décision sur la façon dont sont rémunérés ses élus ?
    – Sur quelles bases voulons-nous rémunérer nos élus ? Le temps passé ? Les résultats ? La méritocratie ? Un partage collaboratif d’une enveloppe financière globale municipale ?
    – Comment aligner ces bases de rémunéraitons sur les valeurs que nous voulons nourrir ?
    – Que dire des nombreux citoyens qui passent énormément de temps (bénévole) sur les comités qui rendent nos municipalités vivantes, actives et attrayantes ?
    – Quelles serait la masse salariale d’une municipalité unique sur l’ile (projection) ?

    SB

Laissez une réponse