Esther Charron, musicienne de laboratoire!

0
Photo: Nicola-Frank Vachon

Photo: Nicola-Frank Vachon

À l’île, elle s’est fait connaître jusqu’ici comme conseillère municipale (2005 à 2009) et candidate à la mairie aux élections de 2009, mais également pour son implication dans les causes environnementales, notamment comme porte-parole du collectif Stop au méthanier et, tout récemment, comme membre d’une cellule locale de la campagne Coule pas chez nous (oléoducs et exploitation des sables bitumineux). On l’a vue aussi siéger au conseil d’administration du journal Autour de l’île et agir comme bénévole à Musique de chambre à Sainte-Pétronille. En plus, bien entendu, d’être, avec son compagnon Bernard Gilbert, à la tête de Pôles magnétiques, une entreprise de gestion, de production et de programmation dans le domaine des arts et de la culture[i] qui a réalisé de nombreux mandats pour des organismes culturels nationaux et internationaux.

On comprendra dès lors que ses talents de musicienne ont été jusqu’à tout récemment mis en veilleuse bien qu’elle ait toujours été proche de la musique comme en témoigne son passage à la direction des Violons du Roy, de 2002 à 2005. Mais toujours, nous dira-t-elle, avec l’espoir d’y revenir un jour, de jouer à nouveau, comme la destinait sa formation d’interprète en musique classique à l’Université Laval. L’occasion était trop belle lorsque ce vieil ami, le comédien, auteur et metteur en scène Kevin McCoy, lui parle de son projet de retracer l’histoire perdue de sa grand-mère norvégienne et de monter un spectacle à partir de ses découvertes et de ses réflexions. C’est ainsi qu’après avoir imprudemment offert sa contribution au spectacle en tant que pianiste, Esther Charron s’est vue lancée dans une aventure qui dure maintenant depuis plus de deux ans.

L’œuvre, intitulée Norge (pour Norvège), est un laboratoire en perpétuelle mutation où s’amalgament le théâtre, la musique, le mouvement et la projection. Elle a déjà été présentée, à différentes étapes de sa création, dans le cadre du Carrefour international du théâtre, en 2013, au Musée national des beaux-arts du Québec, en mars 2014, et par le Théâtre populaire d’Acadie en octobre dernier. Norge porte sur «l’errance, les fantômes, la lumière et l’obscurité, la recherche de ses racines et de sa place dans le monde». Le récit de McKoy s’alimente à partir de l’histoire de sa propre famille et s’abreuve aux œuvres de grands artistes qui ont façonné la Norvège, tels le compositeur Edvard Grieg, le dramaturge Henrik Ibsen le peintre Edvard Munch. La musique d’Esther C. puise dans le corpus des pièces lyriques de Grieg, une musique limpide, parfois vive, parfois mélancolique, mais qui sait toujours, dit-on, parler au cœur.

C’est définitivement une œuvre plus aboutie qui sera présentée par le Théâtre du Trident en mars 2015… mais qui gardera sans doute encore son caractère évolutif.

Norge

de Kevin McKoy
Le Trident, du 3 au 28 mars 2015
Mise en scène: Kevin McKoy / Coproduction: Théâtre Humain
Distribution: Kevin McKoy, Esther Charron.

[i] Voir le site de l’entreprise à l’adresse http://www.polesmagnetiques.com/fr/index-poles_magnetiques_art_culture.php


Partager.

A propos de l'auteur

Normand Gagnon

Laissez une réponse