Maryna Skubenko, fabricante de poupées

0

Artiste d’origine ukrainienne, Maryna Skubenko vit à Saint-Jean avec son mari, René, depuis sept ans. Elle fabrique des poupées de porcelaine uniques qu’elle vend à des collectionneurs de partout dans le monde, faisant ainsi rayonner l’artisanat de l’île à l’échelle mondiale.

Sculpteuse autodidacte, elle a expérimenté différentes techniques de fabrication de poupées avant d’arrêter son choix en 2009 sur la porcelaine. «La porcelaine est un matériau incroyable pour les poupées; elle est durable, belle et éternelle», explique-t-elle. En raison de sa nature hautement technique, la fabrication d’une poupée peut toutefois prendre de trois à cinq semaines. La production de Mme Skubenko varie ainsi de huit à quinze poupées par année. Elle dit: «Le processus de création des poupées articulées prend beaucoup de patience, beaucoup d’heures… et même quelques larmes.»

La fabrication des poupées commence par la sculpture de prototypes en argile de polymère, à partir desquels elle fabrique un moule maître en plâtre pour chaque pièce de poupée. Une fois les moules maîtres définis, elle y verse la porcelaine liquide et laisse sécher. Les pièces sont ensuite cuites une première fois dans un four électrique Paragon à une température de 1 300° Fahrenheit, puis séchées pendant trois jours. Mme Skubenko nettoie et sable ensuite les pièces dans un atelier bien aéré en portant un équipement adéquat afin de se protéger de la poussière de porcelaine nocive pour la santé. Les pièces de poupées sont ensuite cuites au four une deuxième fois, à 2 000° Fahrenheit, pendant 14 heures au cours desquelles elles rétréciront de 17% pour enfin prendre leur forme définitive.

Trois couches de peinture sont ensuite appliquées successivement, entre lesquelles elles sont remises chaque fois dans un four chauffé à 1 300° Fahrenheit. Une fois cuites et peintes, Mme Skubenko assemble les pièces de la poupée sur un cordon élastique. Les poupées de porcelaine sont ainsi entièrement articulées. Selon l’artiste: «Plus la poupée est articulée, mieux elle se vend. Les collectionneurs de poupées préfèrent les articulations gracieuses comparables à celles des humains.» Une fois les poupées assemblées, il ne reste plus qu’à coudre leur costume.

Au début de sa carrière, Mme Skubenko a d’abord tenté de vendre ses poupées dans les galeries d’art classiques. Elle a toutefois constaté que les visiteurs occasionnels de ces boutiques n’étaient pas intéressés à payer le prix pour ses poupées artisanales et uniques, prix qui varie entre 1 000$ et 1775$. Elle s’est alors tournée vers la vente en ligne. Ses poupées sont depuis offertes en vente sur eBay et via son site internet www.weeluckycharms.com

En novembre dernier, Mme Skubenko a eu l’occasion de présenter son travail à BLEU, le groupe d’artistes et d’artisans de l’île d’Orléans, qui l’a très bien reçue. Elle dit que l’île d’Orléans est un endroit très inspirant pour la création artistique.


Partager.

A propos de l'auteur

Tim Boucher

Laissez une réponse