Soirée gourmande au Moulin de Saint-Laurent

0

Un arrêt et le tour de l’île se fait. Tel était le thème de la deuxième édition de la soirée tapas qui s’est déroulée au Moulin de Saint-Laurent le 21 mai dernier. Près d’une soixantaine de personnes (une excellente assistance si on considère qu’une autre soirée du même type se tenait le même soir à Saint-Pierre) ont pu apprécier la variété et l’originalité des plats offerts et concoctés par le chef Martin Pronovost et son équipe à partir de produits provenant de nos Orléanaises et Orléanais.

Les produits frais provenant des producteurs et maraîchers, utilisés dans les canapés et décorés de micropousses de Métaflore, culture verte, étaient précédés d’un délicieux cocktail offert par la Cidrerie Verger Bilodeau, la Microbrasserie de l’Île d’Orléans ou le Vignoble Domaine de la Source à Marguerite. Quant aux desserts, soit la Crème brûlée aux bleuets et gelée de framboises piquantes de la Cidrerie Verger Bilodeau et Les bouchées sucrées de Georges-Henri Pâtisserie, ils étaient sublimes.

Saveur locale, couleur internationale

Des amis et convives rencontrés durant la soirée autour de l’un des kiosques des quelque 18 producteurs et maraîchers présents se sont dits impressionnés par la variété et la qualité des canapés présentés. À leur avis, cela surpassait ce qu’ils avaient goûté ailleurs et même dans des endroits réputés pour leurs tapas. Un groupe d’Asiatiques en vacances au Canada s’étant présentés au hasard en cherchant un resto durant leur tour de l’île m’ont mentionné avoir goûté chacun des plats. Ils se sont dits ravis de leur expérience.

Au menu

Question de faire saliver les absents, voici un aperçu du menu servi lors de cette soirée spéciale. Avec les asperges de la Ferme Léonce Plante, le chef Martin Pronovost, du Moulin de Saint-Laurent, avait préparé une salade estivale et vinaigrette au sirop d’érable du Relais des Pins, le tout servi dans un joli mini pot Masson comme verrine. De la Ferme du Capitaine Noël et des Fromages de l’isle d’Orléans, il nous avait concocté un gratin de pommes de terre rattes et fromage Le Paillasson et crème à la fleur d’ail de Sylvain Gendreau. Et que dire de la saucisse de chevreau de la Ferme des Caprices de l’île à la choucroute aux lardons du maraîcher Denis Thivierge ou du manchon de canard confit de la Ferme Orléans, laqué au miel des Ruchers de l’île et tombée de pleurotes des Champignons de l’île. Sans oublier le ceviche d’aiglefin, le magret de canard de la Ferme d’Oc, le saumon fumé laqué, le boudin poêlé au vinaigre de Cass’Île et le mini burger d’agneau de la Bergerie Saute-Mouton.

Tous étaient unanimes à souhaiter une troisième édition de cette soirée et, pourquoi pas, avec l’excellent violoniste Martin Verret qui fait si bien les dimanches soir du Moulin depuis quelques années.


Partager.

A propos de l'auteur

Pierre Shaienks

Retraité du monde de l’assurance et bénévole au Camp Saint-François de l’île d’Orléans durant plus de 20 ans, Pierre est impliqué au journal depuis de nombreuses années.

Laissez une réponse