Abonnez-vous à notre infolettre

Merci de votre abonnement

Something went wrong.

Visit Us On Facebook

Une seule paroisse à l’île d’Orléans

1

 

Au nom du cardinal Gérald C. Lacroix, archevêque de Québec, le 20 mai dernier, à l’église Sainte-Gertrude, Mgr Gaétan Proulx, vicaire général et évêque auxiliaire du diocèse, est venu rencontrer les représentants des communautés chrétiennes de Beauport, Sainte-Brigitte-de-Laval, l’Ange-Gardien et l’île d’Orléans. Il leur a présenté le rapport synthèse des rencontres de discernement auxquelles ces derniers avaient participé pendant l’année 2014, portant sur le nombre de fabriques à mettre en place sur ces territoires. On nous informait, entre autres, que l’île d’Orléans aurait une seule paroisse.

Mgr Lacroix, dans une lettre officielle adressée aux membres de ce groupe, disait qu’après avoir prié et fait un discernement, il entérinait la suggestion de ce comité de mettre en place trois fabriques de paroisses à partir des 10 fabriques actuelles. Les trois nouvelles entités étant constituées comme suit:

Entité 1: les fabriques actuelles de Sainte-Brigitte-de-Laval, Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus, Notre-Dame-de-l’Espérance, Sainte-Gertrude, Saint-Ignace-de-Loyola et la Nativité de Notre-Dame.

Entité 2: les fabriques actuelles de Bienheureuse-Marie-Catherine-de-Saint-Augustin et l’Ange-Gardien.

Entité 3: les fabriques actuelles de Sainte-Trinité d’Orléans et Sainte-Famille d’Orléans.

Une seule et même équipe pastorale pour les trois paroisses

Les communautés chrétiennes de chacune des fabriques se retrouveront réunies en une Communion de communautés qui, d’ici 2017, sera sous la responsabilité d’une seule et même équipe pastorale. Bien qu’ayant trois entités juridiques distinctes, elles devront: se doter d’un projet pastoral d’évangélisation et de différentes autres orientations pastorales communes; s’assurer d’avoir les ressources humaines et matérielles nécessaires à la mission; amorcer une réflexion sur l’avenir des propriétés et bâtiments; établir, à partir de maintenant, le calendrier de réalisation qui conduira à la mise en place des trois fabriques d’ici deux ou trois ans.

L’archevêque demande que cette mise en commun soit faite dans le partage et l’entraide. «Ce n’est qu’en vous unissant que vous pourrez identifier des solutions porteuses d’avenir.» «Il n’est aucunement question de former trois entités qui se referment sur elles-mêmes. Dorénavant, vous faites route ensemble, tant au niveau des chantiers pastoraux que du côté des affaires administratives.»

Pour la formation des trois nouvelles fabriques, l’archevêque invite les personnes impliquées dans cette démarche à se référer à Mgr Gaétan Proulx, répondant du dossier des réaménagements pastoraux. Sœur Céline Parent, agente de pastorale au diocèse de Québec, qui a guidé les travaux du groupe de discernement, agira comme personne-accompagnatrice, assistée du personnel du Département des fabriques et du Service du droit.

Ignace Somé, curé de l’île d’Orléans, conscient des nouveaux défis à relever pour la mise en œuvre de ces réaménagements, accompagnera les intervenants du milieu dans la mission d’évangélisation, de partage et d’entraide qui leur est confiée. Il compte sur l’implication de bénévoles pour la formation des équipes d’animation locales qui veilleront à la vitalité pastorale des six communautés chrétiennes de l’île.


Partager.

A propos de l'auteur

Nicole Bédard

Un commentaire

Laissez une réponse