Chronique littéraire – Septembre 2015

0

GloireetdecheanceGloire et déchéance des grandes puissances, de Tom Rachman, publié aux éditions Québec Amérique et traduit par Lori Saint-Martin et Paul Gagné, est un roman, vaste fresque, qui nous entraîne dans l’histoire incroyable de Tooly Zylberberg, la propriétaire d’une petite librairie dans la campagne galloise, dont, à première vue, la vie semble simple et sans histoire. Et pourtant, au-delà des livres dont elle s’entoure, plusieurs mystères marquent son existence. À travers ses journées passées à lire, le récit de sa propre vie lui échappe. Enlevée lorsqu’elle était enfant, elle a été entraînée en Asie, en Europe et aux États-Unis, puis abandonnée par un «père» dont elle ne peut déchiffrer l’histoire. Quand un message au sujet de ce dernier lui parvient, elle se lance dans une course-poursuite afin de découvrir la vérité. Qui est Paul, par-delà les souvenirs qu’elle conserve de lui? Qui est cet homme, dont elle se souvient qu’il préférait les oiseaux aux humains. Accompagnée d’Humphrey, un vieux grincheux qui lui a transmis son amour des livres, de Sarah, une flamboyante bohème et de Venn, qui lui fait vivre des aventures aussi folles que rocambolesques avant de disparaître, Tooly remonte le temps et les espaces à la poursuite de son identité. Un roman totalement réussi, mené de main de maître par l’auteur du roman à succès Les Imperfectionnistes.

Une deuxième vieAuteure de plusieurs romans ayant reçu des prix prestigieux, Mylène Gilbert-Dumas est une écrivaine prolifique dont la présentation n’est plus à faire. Une deuxième vie Tome 1: Sous le soleil de minuit, publié aux éditions VLB éditeur, est un roman dans la plus pure tradition de ses derniers romans. Cette fois-ci, nous nous retrouvons au Yukon pour suivre Élisabeth qui, avec son conjoint, décide de quitter Montréal, le couple étant criblé de dettes. Ils tenteront leur chance au Yukon afin de repartir sur de nouvelles bases, en espérant laisser derrière eux les problèmes qui ont miné leur vie et, surtout, le moral et la santé d’Élisabeth. Pourtant, une fois établis au Yukon, les problèmes passés ne tardent pas à refaire surface et Élisabeth prend la décision de quitter son conjoint un peu trop prodigue à son goût. Quand ce dernier repart à Montréal, Élisabeth se retrouve seule dans un territoire glacial et elle doit renouer avec l’aventurière intérieure qu’elle a abandonnée en cours de route. Quand juin arrive avec ses journées sans fin, Élisabeth se découvre une passion pour les chiens de traîneau… et certains hommes qui vivent dans leur sillage. Une belle histoire d’aventures.

CrapaudineUn livre d’une beauté rare et profonde, Crapaudines, de Michaël Lachance, publié aux éditions Triptyque, est une œuvre dont le titre évoque des pierres précieuses qui sont des dents fossilisées de squales. Tandis que Shakespeare évoque les crapaudines pour parler des bénéfices que nous pouvons retirer de l’adversité, Michaël Lachance s’en inspire pour créer une œuvre faite de réflexions philosophiques et d’envolées poétiques qui nous entraînent dans une écriture à la fois lyrique et d’inspiration métaphysique. L’auteur présente son ouvrage ainsi: «Les voix et leçons que le lecteur trouvera en ces pages sont des crapaudines que je rapporte des forêts du Saguenay et de Finlande, des empreintes d’encre qui flottent sur l’eau et des galets que je porte en équilibre sur la tête, des stances d’un traité zen du VIe siècle et aussi des visions d’un monde liquéfié.» Ce recueil de poésie unique vous captivera.


Partager.

A propos de l'auteur

Laissez une réponse