Les candidats du comté et leurs engagements – Élections fédérales 2015

1

Autour de l’île a demandé aux quatre principaux candidats de se présenter est d’identifier quels sont leurs engagements ou ceux de leur parti qui auront le plus grand impact positif pour l’île d’Orléans? Voici leur réponses.

NPD-CMYK-1C

Jonathan Tremblay

Jonathan TremblayAu cours de son premier mandat en tant que député du NPD, l’une des premières actions de Jonathan Tremblay a été de réaliser sa promesse électorale de tenir des consultations citoyennes; c’est ce qui nourrit sa réflexion et ses prises de position, comme celle contre un port pétrolier à Cacouna, dans la pouponnière des bélugas. Ce projet a avorté grâce aux maintes interventions et actions non seulement des élus, mais aussi, et surtout, grâce à la mobilisation citoyenne.

Convaincu qu’ensemble nous sommes plus forts, Jonathan Tremblay a su développer avec les élus une excellente collaboration et il n’hésite pas à mettre la main à la pâte pour faire avancer différents dossiers. Dernièrement, le programme Connexion compétences permettant à des jeunes en difficulté d’emploi d’acquérir une expérience et des compétences professionnelles n’accordait plus aucune subvention salariale; mais avec sa ténacité et la collaboration des organismes, Jonathan Tremblay a réussi à faire débloquer des sommes, créant ainsi près d’une centaine d’emplois dans notre région. Ce soutien est aussi offert aux jeunes de l’île d’Orléans.

Bref, Jonathan Tremblay est maintenant un homme politique aguerri qui ne s’en laisse pas passer. Avec l’équipe de Tom Mulcair, un chef d’expérience qui a le courage de ses convictions, le NPD rejoint les Québécois par ses valeurs sociales et démocratiques.

Le NPD s’engage, à rendre autonome et protéger la caisse d’assurance-emploi saccagée par les libéraux et les conservateurs, qui ont, à tour de rôle, pigé sans vergogne 57 milliards de $ dans cette caisse. Même Gilles Duceppe, du Bloc québécois, recommandait dans son rapport à la commission nationale d’examen sur la réforme à l’assurance-emploi une plus grande utilisation de ces fonds censés servir à l’indemnisation des chômeurs. Les Canadiens méritent mieux.

Pour les familles, les aînés, les agriculteurs, les jeunes, l’industrie touristique, les PME et les municipalités de l’île d’Orléans, le NPD propose un plan des plus avantageux. Notre priorité est d’améliorer la qualité de vie des citoyens et leur santé. Un gouvernement NPD annulerait les coupes conservatrices de 36 milliards de $ en santé afin d’offrir de meilleurs services à domicile et des médecins de famille. Il investirait près de 5 milliards de $ pour créer et maintenir des places en garderie. Pour les aînés, en plus d’augmenter le supplément de revenu garanti de 400 millions de $, le NPD ramènera l’âge de la retraite de 67 ans à 65 ans. Nous sommes les seuls à avoir une vision d’économie durable. Saviez-vous qu’entre 2010 et 2014, le ministre conservateur responsable du développement économique du Canada a laissé dormir 131,5 millions de dollars dans son agence? Ces sommes auraient pourtant été bien nécessaires chez nous.

Pour le soutien aux agriculteurs de l’île, nous avons une stratégie concrète (détails au verso du journal), mais une chose est sûre : la gestion de l’offre est un acquis important à protéger et je vous assure que je la défendrai avec ardeur, car elle assure une stabilité qui permet à nos producteurs de croître et de créer des emplois locaux.

Quant à nos PME, nous baisserons leur impôt de 11% à 9%. Pour ce qui est de l’industrie touristique, 30 millions de $ seront investis sous un gouvernement NPD.

Les municipalités ne seront pas en reste, car elles verront leurs transferts directs augmenter de 1,5 milliard $ annuellement pour réparer les routes, les ponts et les réseaux de transport en commun ou en bâtir de nouveaux.

L’équipe du NPD terminera le travail amorcé par Jack Layton et réparera les dommages causés par Stephen Harper. C’est la seule façon d’amener du changement à Ottawa.

Wordmark-red

Jean-Roger  Vigneau

Jean-Roger VigneauJean-Roger Vigneau, visionnaire et gestionnaire accompli, conseiller municipal, un homme de conviction qui croit au fort potentiel de développement de notre grande et belle circonscription.

Tout d’abord, notre plan est centré sur les gens. Pour la classe moyenne (85% de la population) et tous ceux qui travaillent fort pour en faire partie, nous avons mis de l’avant un plan efficace, concret et courageux. Premièrement, nous réduirons les impôts de 22% à 20,5% pour les gens qui gagnent entre 44 701$ et 89 041$, ce qui représente des économies d’environ 7% sur le revenu. Pour financer ces baisses d’impôts, nous demanderons aux gens les plus riches, soit ceux qui gagnent un salaire de plus de 200 000$ par année, de payer un peu plus en faisant passer leur taux d’imposition de 29% à 33%. De plus, nous allons soutenir davantage les familles au moyen d’une nouvelle Allocation canadienne aux enfants (ACE), un programme plus généreux, libre d’impôt et modulé selon les revenus familiaux. Contrairement aux autres partis qui maintiennent les allocations même si vous gagnez un million par année, nous diminuerons les prestations de façon importante à compter d’un revenu familial qui dépasse 150 000$ et elles disparaîtront à compter de 190 000$.

Nous avons fait des annonces concernant des investissements majeurs dans les infrastructures au cours des 10 prochaines années. Nous croyons que la stimulation de l’économie passe par les grands projets et travaux, que ce soit au niveau des transports, des loisirs, des services sociaux, de la culture, du patrimoine ou des infrastructures municipales, qui ont souvent atteint la fin de leur vie utile, mais que les municipalités ont peu ou pas les moyens de remplacer.

Tout comme le reste de la circonscription, l’île d’Orléans peut être fière de ses paysages et de la qualité de son environnement. Ceci explique la position du PLC quant à l’obligation de s’occuper à la fois de l’économie et de la protection de l’environnement. Nous, les Libéraux, nous sommes engagés à nous attaquer aux changements climatiques, à investir dans les technologies vertes en agriculture et dans la production énergétique, à créer des emplois et à encourager le développement durable. Nous allons également redonner de la crédibilité aux évaluations environnementales, préserver et promouvoir nos parcs de même que nos cours d’eau.

En ce qui concerne les jeunes et les aînés, le PLC investit énormément pour faciliter l’intégration des jeunes au marché du travail, de même que pour assurer une meilleure qualité de vie aux retraités actuels et futurs. Pour ce faire, nous allons ramener l’âge de la retraite à 65 ans, nous allons bonifier immédiatement de 10% le supplément de revenu garanti pour les aînés vivant seuls qui sont près du seuil de la pauvreté et assurer son indexation selon l’indice des prix à la consommation (IPC). De plus, nous allons donner beaucoup plus de flexibilité aux mesures de soutien aux aidants naturels, de sorte que notre population vieillissante puisse recevoir des soins appropriés de leurs proches.

L’île d’Orléans est au cœur de la culture et du patrimoine de notre belle région; c’est pourquoi je désire travailler avec les différents intervenants pour faire rayonner notre histoire, nos passions et la grandeur de notre âme.

Finalement, il est essentiel de travailler à la protection du système de la gestion de l’offre pour nos producteurs agricoles, qui contribuent pour 30 milliards $ au PIB et créent plus de 200 000 emplois directs et indirects. Nous avons toujours réussi à donner accès aux autres pays à notre marché intérieur avec le système en place. Le silence et le manque de transparence des Conservateurs dans ce dossier laissent les producteurs, leurs familles et les communautés dans un état d’inquiétude.

Parti_Conservateur_du_Canada

Sylvie Boucher

Sylvie BoucherL’économie, l’emploi et le soutien aux familles et aux personnes âgées ont toujours été au cœur du programme du Parti conservateur du Canada. Un gouvernement conservateur réélu va continuer de réduire les taxes et les impôts et rendre la vie plus abordable pour tous les Canadiens. En réduisant le fardeau fiscal, année après année, et en améliorant les prestations versées directement aux Canadiens, nous nous assurons que les citoyens de l’île d’Orléans peuvent garder une plus grande part de leur argent durement gagné pour faire les choix qui leur conviennent et atteindre leurs objectifs, tout en stimulant les investissements, la croissance économique et la création d’emploi.

Les petites et moyennes entreprises de l’île d’Orléans sont des créatrices d’emplois et sont un pilier important de l’économie de la région. L’engagement d’un gouvernement conservateur réélu est sans précédent. Nous prenons des mesures pour réduire considérablement le fardeau fiscal des petites et moyennes entreprises. Tirant profit de son bilan, un gouvernement conservateur réélu va aller de l’avant et réduire le taux d’imposition des petites et moyennes entreprises de 11% à 9% au cours des quatre prochaines années. C’est la plus forte baisse du taux d’imposition des petites et moyennes entreprises depuis plus de 25 ans. De plus, nous allons améliorer l’accès au financement par l’intermédiaire de la Banque de développement du Canada, du Programme de financement des petites entreprises du Canada du ministère de l’Industrie et de notre propre Plan d’action sur le capital de risque.

Sachant que 95% du territoire de l’île d’Orléans est zoné agricole, il est important pour moi et mon parti de faire valoir les intérêts commerciaux canadiens dans tous les secteurs de notre économie, y compris en ce qui concerne la gestion de l’offre. Les trois piliers de notre système domestique de gestion de l’offre demeureront intacts: le contrôle de la production, des importations et des prix.

Nous n’avons pas à nous excuser de veiller à ce que tout accord conclu soit dans l’intérêt du Canada. Comme toujours, nous ne signerons un accord commercial que s’il est nettement avantageux pour nos entreprises, nos travailleurs et nos familles canadiennes.

Ayant été députée de 2006 à 2011, mon expérience sera profitable aux gens de l’île d’Orléans. Ainsi, je pourrai faire cheminer les dossiers au sein d’un gouvernement conservateur réélu en faisant la promotion de notre belle région et en aidant à son développement.

BLOC-Quebecois-s1ko

Sébastien  Dufour

Sébastien DufourNatif de La Malbaie, Sébastien Dufour a grandi à Pointe-au-Pic. Depuis 2007, il habite Boischatel avec sa conjointe et leurs trois enfants. Il détient un baccalauréat en sciences politiques de l’UQAM et une maîtrise en administration publique de l’École nationale d’administration publique (ENAP). Au moment de devenir candidat pour le Bloc québécois, il était directeur de cabinet adjoint de Marjolain Dufour, whip en chef de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale. Il a aussi été attaché politique de Rosaire Bertrand et de Pauline Marois et conseiller politique de Maka Kotto.

Le Bloc québécois est le seul parti à s’être résolument engagé à tout mettre en œuvre pour bloquer le projet d’oléoduc Énergie-Est. Ce projet va à l’encontre de tous les intérêts du Québec et est une menace pour toutes les régions qui bordent le fleuve Saint-Laurent. Le développement de ce projet, comme celui de Chaleur Terminals, augmenterait la quantité d’hydrocarbures transportés par superpétroliers ou par trains, avec les risques environnementaux énormes que cela comporte. Ces projets ne servent que l’Ouest canadien, ne procurent aucun emploi permanent pour les travailleurs québécois et ne génèrent aucune retombée économique pour le Québec. Nous prenons tous les risques et ne retirons aucun bénéfice. Et les risques sont bien réels; le nombre d’incidents rapportés ne cesse d’augmenter depuis 10 ans. Les conséquences d’un déversement dans le fleuve Saint-Laurent seraient catastrophiques pour les berges de l’île. Toute la communauté s’en verrait affectée, de Sainte-Pétronille à la pointe d’Argentenay, qui verrait sa richesse écologique détruite. Les autres partis sont tous pour ce projet, ne voulant pas déplaire aux électeurs du reste du Canada. Le Bloc québécois est le seul parti à se tenir debout et à faire entendre la position des Québécois qui sont majoritairement contre ces projets.

La gestion de l’offre est aussi un enjeu important. La santé financière de plusieurs entreprises agricoles et les emplois qui en découlent en dépendent. Le Québec compte près de 7 000 producteurs de lait, d’œufs ou de volailles qui sont régis par la gestion de l’offre. Ces producteurs emploient plus de 90 000 travailleurs. C’est un moteur économique important qui représente 43,2% de toutes les recettes agricoles du Québec, soit 3,4 milliards de dollars. L’entente de libre-échange Partenariat transpacifique, qui formerait la plus grande zone de libre-échange au monde, met en péril le système de gestion de l’offre. Si le gouvernement fédéral cédait aux pressions internationales comme il l’a fait dans la négociation de l’entente de libre-échange Canada-Europe, c’est plusieurs milliers d’emplois du secteur agroalimentaire qui seraient menacés. Le Bloc québécois s’engage à talonner le prochain gouvernement du Canada pour qu’il conserve le système de gestion de l’offre et il est le seul à pouvoir le faire puisqu’il est le seul parti qui travaille uniquement pour le bien-être des Québécois!

Parmi les autres enjeux, nous croyons que le gouvernement fédéral doit revenir sur sa décision de modifier le programme des travailleurs étrangers temporaires. Cette décision a fait passer le délai de traitements des demandes de 8 à 14 semaines, rendant ainsi très difficile pour les producteurs de trouver de la main-d’œuvre, particulièrement en fin de saison. L’île d’Orléans accueille près de 600 travailleurs étrangers temporaires chaque année. Ces travailleurs reviennent souvent plusieurs années consécutives. Le gouvernement fédéral doit comprendre que ces délais de traitement font mal aux producteurs de la région qui essuieront des pertes si les récoltes sont perdues, faute de main-d’œuvre. Le Bloc québécois entend s’assurer que le gouvernement fédéral aide les producteurs de fruits et les producteurs maraîchers en annulant la modification à la loi.

Les autres candidats

Mario  Desjardins Pelchat est candidat pour Forces et Démocratie et Patrick  Kerr pour le Parti Vert du Canada.

Résultats des élections

Autour de l’île publiera un article le soir même des élections. La page des résultats sera accessible le 19 octobre à 10 h (cliquez sur le lien pour y accéder). Celle-ci sera mise à jour aussitôt que les résultats seront connus pour le comté.


Partager.

A propos de l'auteur

Sylvain Delisle

Concepteur et administrateur du site web depuis sa création, Sylvain est devenu rédacteur en chef en juillet 2014

Un commentaire

  1. Ping de retour Sylvie Boucher élue députée de Beauport-Côte-de-Beaupré-île-d’Orléans-Charlevoix | Autour de l'île - Le journal de l'île d'Orléans

Laissez une réponse