Une enseigne à refaire

2

Je tiens d’abord à le préciser: bien loin de moi l’idée de m’imposer négativement dans ce litige; au contraire, j’estime que ma contribution, comme professionnel dans cet art (plus de 42 ans), est certainement de nature constructive.

Voici les trois raisons pour lesquelles l’enseigne à l’entrée de l’île doit être remplacée:

  1. Toute enseigne de nature héraldique donc concernant un groupe humain spécifique, telles une municipalité ou une MRC, se doit d’illustrer les emblèmes, armoiries, ornements et devises officiels adoptés par les élus. Dans notre cas, ce sont les armoiries que j’ai grandement améliorées sur notre drapeau. Elles sont les seules qui peuvent être légitimement arborées selon les principes héraldiques internationalement reconnus. Pourrait-on imaginer la Ville de Québec représentée autrement que par son emblème, «le voilier»?
  2. Le dessin de l’enseigne actuelle pourrait s’appliquer à presque n’importe quelle municipalité du Québec rural: il ne «traduit» pas les quatre spécificités de l’île qui sont de nature maritime, historique, rurale et touristique. De surcroît, notre devise officielle, qui est si belle, est omise.
  3. Étant donné que le message «Bienvenue à l’île d’Orléans» et la disposition artistique sont si faiblement rendus (on ne voit rien, comme tout le monde le dit), elle doit être remise au fabricant qui, quant à moi, a très mal travaillé. Il aurait dû savoir que des lettres ou dessins en 3D ne sont efficaces que vues depuis une courte distance et surtout pas en circulant rapidement. Cette méthode visuelle sert souvent à identifier un commerce vu de près comme c’est le cas dans un centre commercial. On sert parfois des arguments erronés pour leurrer le client afin d’obtenir un prix exagéré. Sauf erreur, le montant de la facture dans ce cas-ci s’élève à 25 000 $. De plus, cette enseigne n’est pas assez haute.

Enfin, pour résoudre le tout, je propose qu’on remette celle qui servait auparavant, qui est professionnelle, ou qu’on en fabrique une nouvelle selon le modèle que je propose et qui serait conforme aux lois héraldiques.

Rémi Bolduc


Partager.

A propos de l'auteur

Collaborateur

Cet article a été écrit par un collaborateur. Autour de l’île tient à remercier tout ceux et celles qui contribuent par leur écrits au dynamisme du journal et de son site Internet.

2 commentaires

  1. Christiane Aubertein sur

    Tout à fait d’accord avec les propos ci-dessus même si je n’y connais rien sur le plan « technique », n’étant pas du métier. Par contre, chaque fois que je passe devant cette affiche, je suis gênée. Elle est trop basse, trop petite, illisible et ses 2 grosses « pattes », vestiges de la précédente accroissent ces défauts. De plus ce petit village coloré fait un peu entrée de garderie. Mais j’admets que tous les goûts sont dans la nature.
    Je trouvais l’ancienne affiche, celle de Saint-Pierre, très belle. J’en avais entendu également beaucoup d’éloges de la part de visiteurs. Pas le cas de la nouvelle.
    Pourquoi ne pas faire modifier cette ancienne affiche (si la chose est possible) pour remplacer le nom de la municipalité par celui de « L’Île d’Orléans » et lui redonner sa place.
    Merci de votre attention.
    CA

  2. Je partage entièrement les points de vue exprimés dans le journal sur cette affiche. Dommage, car pour une fois l’intention était bonne, c’est-à-dire de remplacer l’affiche d’accueil de Saint-Pierre par une affiche qui souhaiterait la bienvenue aux automobilistes et visiteurs motorisés sur l’ensemble de l’île d’Orléans. Malheureusement, la réalisation est complètement ratée, pour toutes les raisons mentionnées par M. Bolduc. Je suis particulièrement sensible à ses commentaires sur l’importance du respect des considérations héraldiques.

    Vaut mieux confier ces travaux à des professionnels de la question.

    Cordialement,

    Marcel Barthe, résident (spécialiste en communication)

Laissez une réponse