Abonnez-vous à notre infolettre

Merci de votre abonnement

Something went wrong.

Visit Us On Facebook

Le Resto du sud : Retour d’une institution à Saint-François

1

Le Resto du sud a été ouvert en 1981 par Mme Thérèse Roberge et fête cette année ses 35 ans. Les filles Roberge, Caroline, avocate dans une étude de Québec, et Marlène, détentrice d’un diplôme en techniques en santé animale, ainsi que leurs conjoints respectifs, Tim et Olivier, se sont associés pour que revive l’entreprise familiale, après un an de fermeture. En entrevue, Caroline Roberge nous confie que si ce projet leur est venu naturellement, elles qui ont joué à la poupée (et épluché des chaudières de patates) «Chez Thérèse», comme on disait alors, pendant que leur mère tenait le fort, les associés ont à cœur de reconstituer la fonction sociale de ce lieu de rencontre pour les résidents et travailleurs de Saint-François au moins autant que de profiter de l’achalandage touristique.

Caroline Roberge s’occupera des tâches administratives, particulièrement importantes en ce moment où on attend les permis nécessaires avant de pouvoir envisager d’éventuels projets de développement. C’est Marlène qui assurera les opérations, ayant quitté son emploi dans une clinique vétérinaire pour revenir à ses racines. Les deux filles et leurs conjoints ont choisi l’île comme milieu de vie après avoir vécu et travaillé «sur le continent».

Les rénovations nécessaires ont été effectuées à l’intérieur du bâtiment, une ancienne écurie équipée pour la restauration en roulotte à patates puis en casse-croûte, il y a plus de 30 ans. Mais des rénovations majeures sont envisagées si les projets de développement des propriétaires se réalisent: terrasse, réfection et agrandissement du bâtiment, infrastructures nécessaires à une éventuelle expansion. Le resto offrira d’abord une carte estivale de ces menus réconforts que nous aimons trouver pour nos pique-niques sur le pouce: pizza maison, poutine, «cheese», frites, hot-dogs. On a conservé les recettes familiales, mais on compte bien enrichir le menu de fromage de chèvre et de saucisses de chevreau produits à Saint-François ainsi que des herbes et légumes frais produits par Tim.

Pour les Roberge de Saint-François, le Resto du sud demeurera d’abord et avant tout un lieu de rencontre pour les résidents, la continuation d’une entreprise familiale. Son offre de service, cette année, représente la phase 1 d’un projet empreint du dynamisme et de la jeunesse de ses propriétaires. Le Resto du sud a rouvert ses portes le 12 mai dernier.

(Photo : djjewelz )


Partager.

A propos de l'auteur

Isabelle Harnois

Un commentaire

  1. Danielle Nolin sur

    Bravo aux Roberge de St-Francois. Nous y allons souvent et c’est toujours un plaisir de se retrouver depuis toutes ces années entre insulaires. D’autres entreprises du genre ailleurs à l’île auraient eu intérêt à comprendre cà. Des commerces pas seulement pour les touristes !

Laissez une réponse