La Forge à Pique-Assaut a 40 ans

0

 

© Bruno Laplante

Établir une forge et vivre de l’un des plus vieux métiers du monde, voilà le rêve que Guy Bel a réalisé il y a 40 ans, à Saint-Laurent-de-l’Île-d’Orléans. Pour souligner cet événement, sa conjointe, Sylvie Lavoie, des membres de leur famille, amis, artistes et artisans s’étaient réunis, le 22 juin dernier, en ce lieu de création de ferronnerie d’art, la Forge à Pique-Assaut.

Guy Bel a bâti son atelier, l’a muni d’outils centenaires, marteaux-pilons et presses à forger, qu’il utilise toujours aujourd’hui. À l’occasion du 40e anniversaire de fondation de sa forge, il s’est plu à faire un lien entre ces objets anciens et son âge, disant avec humour: «Je suis le plus jeune, ici.» Il a tenu à mentionner que, sans l’aide de sa conjointe Sylvie Lavoie, qui s’est chargée de la gestion, il n’aurait pu tenir une telle entreprise. Un moment émouvant de l’événement fut le chant «Bonjour, monsieur le forgeron», interprété par son ami Mario Brassard, auteur-compositeur-interprète, qui décrivait en poésie certains aspects de la vie du forgeron.

Pendant toutes ces années, M. Bel a chauffé le fer pour le forger, sans compter les coups de marteau, façonnant ainsi des pièces utiles, architecturales ou décoratives. Grâce à son âme et à son œil d’artiste, plusieurs monuments patrimoniaux ont été restaurés, des maisons ornées et des monuments érigés avec les créations de l’artisan. Parmi ses réalisations, notons le portail d’entrée de la Seigneurie de l’Île d’Orléans, Allée royale, à Saint-François.

Guy Bel est né à Lyon, en France, où il a fait des études à l’École des Beaux-Arts de cette ville. Il a reçu également une formation en chaudronnerie et soudure. Il est arrivé au Québec en 1962. Au Salon des métiers d’art du Québec, à Montréal, il a mérité le prix Coup de cœur du public Visa-Desjardins 2000. Le Festival de Pully, en Suisse, en 2004, lui a confié la conception et la réalisation des trophées Guy Bel, remis à des artistes québécois. En 2016, ce trophée fut attribué à Lynda Lemay, à titre de meilleure auteure-compositrice-interprète féminine de l’année. Le site internet http://www.pully-quebec.ch/ relate cet événement.

Pour perpétuer son œuvre

Forgeron d’art, serrurier et dinandier, Guy Bel est reconnu comme un maître, car il a formé des jeunes devenus forgerons à leur tour. Trois d’entre eux sont toujours heureux de lui prêter main-forte, lors des périodes plus intenses de production. Ensemble, ils perpétuent leur savoir-faire traditionnel. Songeant à une éventuelle retraite, M. Bel souhaite pouvoir confier les rênes de son entreprise à une relève qui saura poursuivre son œuvre et aussi acheter la forge.

Pour ceux qui s’intéressent à la sauvegarde du patrimoine, un documentaire portant sur la transmission des savoir-faire, réalisé par Julien Fréchette et tourné à la forge, a été présenté aux Rendez-vous du cinéma québécois, à Montréal, en 2016. Il porte le titre Le Feu au Cœur, Guy Bel, ferronnier d’art. On le retrouve sur le site internet www.ferronnier.ca

Visite à la Forge à Pique-Assaut

Entrer dans la Forge à Pique-Assaut, c’est à la fois assister au travail du forgeron et bénéficier d’un centre d’interprétation permettant de découvrir les secrets du fer et de la ferronnerie d’art. À la boutique d’art, on peut acheter et commander sur place des pièces fabriquées par le forgeron dont la qualité, la diversité et l’originalité sont inégalables. On y retrouve des tables, chaises, serrures, miroirs, girouettes, accessoires de foyer et autres objets décoratifs. De plus, y sont exposées, plusieurs créations d’artistes et artisans: coutellerie, vannerie, tissage, céramique, photographie, joaillerie.

La Forge à Pique-Assaut est située au 7330, chemin Royal, à Saint-Laurent-de-l’Île-d’Orléans.

Pour information: 418 828-9300 ou adresse internet www.forge-pique-assaut.com

À la Forge à Pique-Assaut, on forge aussi des chansons

Notre Sentier production & gestion événementielle, dont le bureau administratif se trouve dans les locaux de la forge, conçoit des activités culturelles qui se veulent d’excellentes opportunités pour les concerts de la chanson vivante. Manon Gagnon, directrice, y travaille en étroite collaboration avec la Forge à Pique-Assaut. Lors de la fête du 40e anniversaire de la Forge, elle nous a présenté Claude Vallières, auteur-compositeur-interprète, qui a interprété ses compositions pour les invités.

Pour information: 581 984-6066 ou www.facebook.com/notresentierproduction/


Partager.

A propos de l'auteur

Nicole Bédard

Laissez une réponse