Projet sport/plein air à l’école

0

Pour une deuxième année, des membres de l’École de l’Île-d’Orléans ont mis en place le projet sport/plein air. Ce programme a été créé afin de faire la promotion de saines habitudes de vie, une valeur que nous avons à cœur. Cette initiative vise également à faire la promotion des valeurs de notre projet éducatif: l’appartenance, le respect et l’autonomie.

Le projet favorise le sentiment d’appartenance et permet de tisser des liens entre les enfants de nos trois bâtisses. Ainsi, nous permettons à l’ensemble de nos élèves de se rencontrer pour vivre des moments merveilleux. Également, il permet aux enfants moins actifs de bouger davantage et peut-être même de découvrir une discipline sportive qui saura leur plaire.

Depuis deux ans, nous sollicitons l’aide financière des familles en leur demandant de commanditer leur enfant lors d’un grimpôton. Cette activité de financement a eu lieu le 15 septembre à la Ferme Trois côtes, de Saint-Pierre. Notre objectif est d’offrir à tous des activités sportives variées à moindre coût. Nous tenons à remercier les parents et tous ceux qui ont participé à la cueillette de commandites. Les enfants ont amassé une somme de 10 000$. Ces sous nous permettent de défrayer le transport et les coûts pour certaines activités. Le 4 octobre dernier, sous un merveilleux soleil, les jeunes de l’île ont participé à une deuxième activité, un cross-country, sur les terres de la Ferme Onésime Pouliot. Nous remercions tous les parents bénévoles qui nous accompagnent lors de ces activités.

Ce projet permet à nos jeunes de vivre des dépassements de soi et de faire appel à leur persévérance. Nous voulons par le fait même encourager leur goût du défi par la découverte de nouvelles disciplines sportives.

Nous les félicitons pour leurs premiers défis relevés avec brio!

Émilie, Nadia, Marie-Ève et François
Projet sport/plein air


Partager.

A propos de l'auteur

Collaborateur

Cet article a été écrit par un collaborateur. Autour de l'île tient à remercier tout ceux et celles qui contribuent par leur écrits au dynamisme du journal et de son site Internet.

Laissez une réponse