Gagnons ensemble

0

M. Alain Turgeon, ex-maire de Sainte-Pétronille, s’adressant à la MRC dans l’édition d’octobre du journal Autour de l’île, vise la gouvernance municipale et le journal Autour de l’île. Il écrit: «Arrêtons cette litanie de bourdes administratives et d’exemples de manque de vision.»

Après le ras de bol du groupe Une île, une vision, M. Normand Gagnon, chroniqueur au journal Autour de l’île (août 2016), fait le point et relate certaines lacunes dont souffre le journal. Plein d’espoir, en septembre, j’insiste à nouveau pour que les changements réclamés depuis longtemps soient enfin pris en compte au journal.

À la suite de ma lettre, M. Gagnon, écrivait: «… Qu’au travers le texte de Roger Simard une question est manifeste: Que faites-vous là», qu’il résume à sa manière. Bien que judicieuse, cette citation n’est pas de moi. M. Gagnon, j’ai écrit: «Sauf erreur, vous y étiez soumis.» Soumis à ces pratiques, à cette censure, à la manipulation de l’information.

Vous êtes chroniqueur-journaliste depuis 10 ans, dites-vous, et durant toutes ces années vous vous êtes tu, sous prétexte «de travailler de l’intérieur». Par cette décision que je comprends, ne choisissiez-vous pas de servir un journal plutôt que de rendre justice aux citoyens utilisateurs-payeurs du journal durant toutes ces années? Votre situation n’était pas de tout repos. J’en conviens. Bien plus intrigant est le silence de ceux et celles qui avaient la main mise sur le journal. Quoi qu’il en soit, j’admire votre courage. Les modifications que vous suggérez sont essentielles: revoir la politique d’information, adopter des règles de bonnes pratiques, élaborer un code d’éthique. Et vous ajoutez: etc., comme si ce n’était que la pointe de l’iceberg, alors que vous souhaitiez la «séparation des pouvoirs», pouvoir obscur non encore mentionné!

Le journal en vaut la peine. Il présente une belle signature. Faisons en sorte qu’il devienne un agent local exceptionnel de changement et de développement. Mettons-le résolument au service du mieux-être de tous les citoyens et citoyennes de l’île aussi bien sur le plan économique que sociopolitique. Monsieur Gagnon, n’est-ce pas là où nous nous rejoignons? N’avons-nous pas les mêmes buts: le respect des citoyens centré sur une gouvernance municipale ouverte, la liberté de presse et d’information, la protection des sources journalistiques. Un débat qui soulève l’indignation présentement au Québec ces jours-ci, donnant lieu à une commission d’enquête publique.

Les membres du comité qui se consacreront à cette tâche difficile et nécessaire, en plus d’être libres, ne seront reliés, ni directement, ni indirectement, au pouvoir répressif qui avait cours au journal. Il faut dénoncer ce type de pouvoir pour éviter d’autres méprises du genre. Mais déjà, l’intérêt que les citoyens portent à ce débat est significatif et prometteur. Gagnons ensemble.

En tout respect,

Roger Simard,
ex-conseiller municipal Saint-François I.O.


Partager.

A propos de l'auteur

Collaborateur

Cet article a été écrit par un collaborateur. Autour de l’île tient à remercier tout ceux et celles qui contribuent par leur écrits au dynamisme du journal et de son site Internet.

Laissez une réponse