Assemblée générale annuelle d’Une île, une vision

0

L’AGA du mouvement Une île, une vison  (UIUV) s’est tenue le 26 avril dernier, en présence de plusieurs participants et personnes intéressées, sous la gouverne de M. Jacques Paradis, président , épaulé de son conseil d’administration.  Étaient notamment présents, madame Caroline Roberge, présidente du conseil d’administration d’Autour de l’île et  M. Gilbert Lacasse, secrétaire d’Une île une vison, qui fait également partie depuis peu du CA du journal.

Après avoir chaleureusement remercié les personnes bénévoles impliquées dans UIUV, M. Paradis a livré le rapport du président pour 2016. Selon lui, les résultats obtenus dans la poursuite des initiatives du plan d’action pour 2016 n’ont pas été à la hauteur des efforts déployés, notamment en ce qui a trait à la demande d’une étude de faisabilité  de nouveaux modes de gouvernance à l’Île auprès des instances municipales. La re – qualification de l’entrée de l’île, l’indépendance du journal Autour d l’île, de même que la question,  devenue plus actuelle, d’un « troisième lien », demeurent toutefois pertinentes en 2017 et le mouvement entend bien continuer d’informer les citoyens sur ces questions. Par exemple, M. Paradis lance la question : est-ce que le passage d’un troisième lien sur l’île ne regarde que Sainte – Pétronille ? Il évoque la ligne de transmission d’Hydro Québec qui défigure nos paysages depuis  les années 1970.

Les prochaines élections municipales fourniront aux citoyens qui croient que des changements sont requis la meilleure opportunité de faire bouger le statu quo. UIUV déplore entre autres qu’une seule municipalité ait droit de veto sur des projets qui touchent toute l’île et soutiendrait des candidats qui aspirent à faire valoir la fierté collective des insulaires.

Une île une vision est devenu un mouvement citoyen, apolitique,  et n’entend présenter aucun candidat aux élections de novembre.  Le mouvement a cependant l’intention de soutenir des candidats qui partageraient ses préoccupations quant à la nécessité de faire évoluer le mode de gouvernance de l’île et, à cette fin, de favoriser la tenue d’une étude de faisabilité de diverses avenues de changement possibles. On rappelle le refus des élus municipaux en place de donner suite à cette demande de plusieurs citoyens –  manifestée dans un sondage en 2015 – sur la base que l’idée même de nouveaux modes de gouvernance a été rejetée aux dernières élections. Des candidats, membres ou non d’UIUV, pourraient  souhaiter profiter de cette plateforme. Des initiatives à cet effet devraient être annoncées en juin prochain mais on est d’ores et déjà en mode pro actif.


Partager.

A propos de l'auteur

Isabelle Harnois

Laissez une réponse