Abonnez-vous à notre infolettre

Merci de votre abonnement

Something went wrong.

Visit Us On Facebook

Reprise des travaux à Saint-Laurent

0

Le 24 avril dernier, les citoyens de Saint-Laurent ont été convoqués à une séance d’information portant sur la reprise des travaux du système d’égout et d’assainissement des eaux usées. Mme Michelle Moisan, directrice générale, et M. Yves Coulombe, maire de la municipalité, ont dans un premier temps présenté les différentes phases des travaux de la saison 2017, puis ils ont donné des informations sur le processus de branchement au réseau. MM. Guy Pelletier, gérant de projet, et Daniel Bilocq, superviseur des travaux, tous deux employés de l’entreprise Excavations Lafontaine, ont pour leur part présenté l’échéancier prévu pour les différentes phases et répondu aux nombreuses questions des citoyens venus en grand nombre assister à cette rencontre.

Mme Moisan a mentionné que certains travaux sont en cours, dont l’inspection des lieux avant dynamitage et le relevé du niveau des puits ainsi que les sondages archéologiques sur le chemin Royal. Les travaux sur la voie de contournement sont presque achevés et l’abattage d’arbres est terminé.

Dans un premier temps, les travaux ayant commencé le 1er mai s’effectuent à partir du terrain des loisirs jusqu’à l’église; ensuite, ils s’étendront du terrain des loisirs jusqu’au chemin de contournement, à l’ouest du village. Cette planification a pour but de faciliter le transport scolaire, l’école se trouvant dans la zone des travaux.

Pour sa part, M. Pelletier a informé les citoyens que la couche d’asphalte de base devrait être finie de poser le 26 juin sur la portion de la première phase (terrain des loisirs jusqu’à l’église) et le 7 juillet sur la portion ouest, jusqu’au chemin de contournement. Quant à la partie des travaux devant s’étendre de l’école jusqu’à la section des travaux effectués l’an dernier, elle sera réalisée en juillet, avec une couche d’asphalte de base prévue le 25 juillet. Le pavage final de toutes les sections réalisées en 2017 se fera aux environs du 11 août et la totalité des travaux, dont la réparation des terrains, devrait être réalisée début septembre. Quant à la plantation des arbres devant remplacer ceux qui ont été abattus, elle se fera à l’automne 2017 et au printemps 2018.

Lors des travaux d’excavation du chemin Royal, les gens n’ayant pas accès temporairement à leur résidence avec leur voiture pourront garer leur véhicule sur le stationnement de l’église, au parc maritime ou à l’ancienne mairie. Quelques citoyens, insatisfaits des travaux de réfection de leur terrain réalisés tardivement l’automne dernier, ont demandé si des correctifs seraient apportés; M. Pelletier leur a répondu qu’une inspection des travaux sera effectuée et des réparations faites s’il y a lieu. Il a été demandé aux gens d’adresser leurs plaintes au bureau municipal qui fera le lien avec l’entreprise Lafontaine. Concernant les indemnités se rapportant à la coupe des arbres, à l’assèchement des puits ou autres dommages, Mme Moisan admet qu’il y a des retards de la part du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET), mais que le suivi des dossiers est assuré et que le tout devrait se régler au cours de l’été.

Le maire rappelle que le branchement au réseau est aux frais des propriétaires qui doivent assumer les coûts pour l’excavation de leur terrain et l’embauche d’un plombier; il précise également que le branchement ne pourra être fait avant que le réseau ne soit finalisé et testé. Auparavant, le citoyen devra présenter une demande de permis municipal, à la municipalité. Il devra également obtenir un certificat d’autorisation du ministère de la Culture et des Communications, ayant préalablement acheminé sa demande au ministère. Les deux permis sont gratuits et valides pour un an, mais il faudra prévoir un délai de quatre à six semaines pour l’obtention de l’autorisation du ministère. Mme Moisan souligne que grâce aux informations recueillies par la firme d’ingénieurs, les formulaires (tant pour le permis municipal que pour la demande d’autorisation auprès du ministère) seront remplis à 80% par la municipalité, mais que pour l’instant le travail n’est pas terminé. Elle demande donc aux citoyens d’attendre d’avoir reçu copie du règlement sur les branchements avant de se présenter au bureau municipal pour faire leur demande de permis.

La demande du certificat d’autorisation du ministère a toutefois soulevé quelques questions dans l’assemblée. On ne comprend pas pourquoi elle doit être faite ni la raison pour laquelle la municipalité ne s’y oppose pas et accepte cette directive. Le maire a répondu qu’il a fait des représentations auprès du directeur du patrimoine, M. Pineault, qui lui a rappelé l’obligation d’obtenir un certificat lorsqu’il y a excavation et précisé qu’il n’a pas le choix d’appliquer le plan de conservation. Toutefois, M. Pineault s’est engagé à identifier le territoire susceptible d’être soumis à une surveillance archéologique afin d’éviter que tous les citoyens soient concernés par cette mesure. D’autre part, il s’est dit conscient que plusieurs demandes de résidents de Saint-Laurent risquent d’arriver en même temps. Concernant la surveillance archéologique, le maire a informé la population que la municipalité va engager à ses frais une firme d’archéologues afin que des travaux de sondage archéologique similaires à ceux du chemin Royal soient effectués sur les terrains privés avant les travaux d’excavation afin d’en évaluer le potentiel.

Mise à jour: La municipalité enverra automatiquement les demandes d’autorisation au MCC au nom des citoyens.

Rappelons que le coût total du projet s’élève à 13 850 000, dont 5 000 000$ sont défrayés par le MTMDET, 1 500 000$ à 2 000 000$ par la municipalité, le reste étant assumé par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT).

Il est possible de suivre l’évolution des travaux en se rendant sur le site de la municipalité sous l’onglet Info Travaux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Partager.

A propos de l'auteur

Laissez une réponse