La brigade pour mieux recycler

0

 

En primeur cet été, une brigade verte a été déployée sur l’ensemble du territoire de l’île. Peut-être l’avez-vous déjà aperçue sillonnant les rues afin d’inspecter vos bacs? En effet, la brigade, composée de deux passionnés de l’environnement, parcourt l’île afin de sensibiliser les gens aux bonnes habitudes à adopter concernant la gestion de leurs déchets. Trop souvent, on oublie que les biens qu’on achète nécessitent des matières premières pour les produire. Or, il serait fou de penser que nos ressources sont illimitées et c’est dans cette optique que le recyclage devient intéressant. Grâce aux efforts que vous déployez en matière de récupération, vous faites en sorte qu’on utilise nos ressources de façon intelligente et de manière durable.

À ce jour, 90% des matières arrivant au centre de tri sont récupérées. Bien que ce nombre puisse sembler impressionnant, il n’en demeure pas moins que beaucoup de matières recyclables n’arrivent tout simplement pas au centre de tri. En effet, plus de 50% des matières jetées aux ordures pourraient être récupérés. Bien que les technologies de triage soient en constante évolution, elles ne peuvent pas faire le tri à votre place et c’est pour cela que tous doivent contribuer aux efforts de recyclage. La brigade sera là cet été pour vous aider à faire le point sur ce qui va au recyclage, aux ordures ou à l’écocentre.

© Mélissa Poirier – Il est important de bien séparer les différentes matières d’un même article, tel que séparer le plastique et le carton d’un emballage de bouteilles d’eau.

Inspection des bacs bleus

Déjà, après seulement quelque temps sur le terrain à inspecter vos bacs de recyclage, nous avons constaté certaines pratiques qui gagneraient à être améliorées. L’une d’elles est de bien séparer les différentes matières d’un même article; comme les objets défilent rapidement sur une ligne de tri, les trieurs n’ont malheureusement pas le temps de le faire à votre place. Ainsi, le sac (plastique souple) contenant le «publisac» devrait être séparé de ses circulaires (papier) avant de tout récupérer. Cela vaut également pour les emballages de carton entourés de plastique comme les caissettes de canettes ou de bouteilles d’eau.

Un meilleur tri à la maison permet aux trieurs de mieux se concentrer sur les matières qui ne sont pas recyclables ou sont dangereuses afin d’éviter des bris de machinerie, par exemple. Cela permet, au bout du compte, d’obtenir des matières qui sont plus pures. Elles valent donc plus cher sur le marché, ce qui permet collectivement de faire des économies.

Inspection des bacs à ordures

En inspectant les bacs à ordures, nous avons constaté que des matières recyclables s’y retrouvaient, telles que des bouteilles en plastique, des canettes ainsi que du carton. Pourtant, il s’agit de matières faciles à recycler offrant de bons débouchés sur le marché de la vente de matières recyclées.

La période estivale est maintenant arrivée et il est tentant de jeter le gazon à la poubelle, mais il ne faut pas le faire. Le gazon coupé doit plutôt être laissé sur le sol. Ainsi, il agit comme fertilisant naturel et votre pelouse nécessitera moins d’eau. Il s’agit d’une solution fort simple qui permet de réduire grandement les déchets, en été, et, par le fait même, les coûts liés à l’incinération.

Sur ces petits conseils pratiques et écologiques, je vous souhaite de passer un bel été en espérant vous rencontrer. Pour plus d’informations, restez à l’affût des dernières nouvelles publiées sur la page Facebook Récup île d’Orléans (@recupiledorleans) ou consultez notre site web (www.mrcio.qc.ca).

Bon recyclage!

Antoine Dubois
MRC de L’Île-d’Orléans


Partager.

A propos de l'auteur

Collaborateur

Cet article a été écrit par un collaborateur. Autour de l’île tient à remercier tout ceux et celles qui contribuent par leur écrits au dynamisme du journal et de son site Internet.

Laissez une réponse