Navigation sur: France

Chroniques
1

Durant la «marche républicaine» du 11 janvier à Paris, on a vu défiler au début du cortège, entourant le président français François Hollande, des dirigeants de pays où cette liberté est justement mise à mal. De quoi ternir immanquablement cet hommage aux disparus. Et être scandalisé par cette mise en scène de la plus haute hypocrisie. On remarquait en effet dans ce cortège la présence de représentants de l’Égypte, de la Russie, de la Turquie, d’Israël, de l’Algérie et des Émirats arabes unis.