Navigation sur: Piège

En vedette
3

Il était une fois sur l’île… au temps où à peu près tous ses habitants pratiquaient le piégeage des bêtes sauvages, nuisibles aux cultures, à la basse cour et aux animaux domestiques. Aujourd’hui, nous comptons à peine deux trappeurs résidant à l’île. Pourtant, lorsqu’il y a surpopulation d’une espèce, le risque de maladies et d’épidémie comme la rage augmente considérablement, sans mentionner les pertes en récoltes, d’où l’importance de gérer l’équilibre des populations grâce au piégeage.