Sylvie Boucher – Candidate conservatrice

1

(2014-12-22) - #3477(2)

Le Parti conservateur du Canada a annoncé que madame Sylvie Boucher sera leur candidate dans notre circonscription lors des prochaines élections prévues l’automne prochain. Le journal a rencontré madame Boucher pour vous la présenter.

En 2006, elle fut élue députée conservatrice dans la circonscription de Beauport-Limoilou, puis réélue lors des élections de 2008, mais battue en 2011. Questionnée sur son changement de comté, elle nous dit qu’elle demeure maintenant à Saint-Joachim et qu’elle ne serait pas à l’aise de représenter une circonscription où elle n’habiterait pas. Évidemment, elle passe d’une circonscription urbaine à un comté rural et les problématiques y sont différentes, ce qui implique que Mme Boucher devra bien posséder les dossiers ruraux en général et agricoles en particulier. Elle reconnaît que ce n’est pas encore le cas, mais elle s’y met avec détermination.

Sylvie Boucher se décrit comme une femme de terrain. Elle aime parler aux gens et échanger sur les sujets qui les touchent. Dans son porte-à-porte, on ne lui pose jamais de questions sur les grands dossiers internationaux ou environnementaux; on lui parle d’emploi et de croissance économique. Elle ne s’en plaint pas puisque ses intérêts personnels sont l’économie et la justice. C’est d’ailleurs à cause de l’économie qu’elle s’est engagée au parti conservateur du temps de Brian Mulroney. Son autre sujet de prédilection est la justice. Ce n’est pas surprenant puisque plusieurs membres de sa famille ont travaillé pour la police ou dans le système carcéral. Son père, aujourd’hui décédé, était directeur de prison, sa mère gardienne de prison et l’un de ses grands-pères policier.

Madame Boucher ne semble pas trop s’en faire avec le stress et les obligations d’une députée siégeant loin de chez elle, à Ottawa. Mère de deux filles, dont l’une s’est aussi impliquée en politique, elle est grand-mère d’un petit garçon. Pour le moment, sa préparation en vue des prochaines élections consiste à se documenter, monter ses dossiers et faire des visites à ses futurs électeurs.

La candidate conservatrice est persuadée de pouvoir l’emporter, mais elle sait qu’elle devra travailler fort. Lors des dernières élections, on lui avait reproché de fuir les médias et de refuser les débats. Elle n’hésite pas à reconnaître cette faiblesse dans sa dernière campagne. Étant maintenant plus aguerrie, elle est cependant décidée, dorénavant, à présenter et faire valoir ses idées.

Pourquoi aller en politique? Parce qu’elle a toujours aimé çà et qu’elle voudrait changer des choses, dit-elle, avec un sourire en coin, mais surtout pour aider un à un ses concitoyens. Au bord des larmes, elle se remémore des situations pénibles auxquelles elle a été confrontée lorsqu’elle faisait du bénévolat en milieu défavorisé. Femme de cœur et d’action, proche de son monde, mais mal à l’aise avec les grands débats théoriques auxquels elle ne se rattache pas, elle voudrait «être la voix de ceux qu’on n’entend jamais».


Partager.

A propos de l'auteur

Bruno Laplante

Un commentaire

  1. Ping de retour Sylvie Boucher élue députée de Beauport-Côte-de-Beaupré-île-d’Orléans-Charlevoix | Autour de l'île - Le journal de l'île d'Orléans

Laissez une réponse